Luminaires pour maison

Le 30-07-2012 à 12:29

 

Lors de la pose des luminaires dans une maison neuve BBC, il est essentiel de tenir compte de la sécurité en se référant aux normes en vigueur. Pour l'esthétique et l'éclairage, il convient de bien choisir le type de lumière adapté selon la pièce à éclairer et les besoins des occupants.

Comment éclairer chaque pièce d'une maison BBC ?

Les types d'éclairage

De nombreux types d'éclairage sont disponibles dans le commerce pour illuminer les maisons. L'éclairage diffusé se manifeste par une lumière cachée derrière un diffuseur et propagée sur un angle de 360°C. Il a la capacité d'illuminer une grande pièce avec une légère luminosité nuancée. On peut choisir une suspension, un lampadaire ou encore une lampe de chevet.

En revanche, l'éclairage directionnel propage une lumière dirigée particulièrement vers un endroit ou un objet à mettre en évidence, comme un tableau par exemple. On peut choisir un spot ou encore une lampe de bureau.

Il y a aussi l'éclairage de balisage d'une très faible luminosité et qui a pour utilité de démarquer une zone, une allée ou un escalier. On peut citer en exemple les bornes de jardin, les projecteurs ou encore les spots.

L'éclairage indirect est par contre caractérisé par la diffusion d'une lumière sur un plafond ou une cloison afin d'obtenir un flux lumineux peu intense pour illuminer la pièce (plafonnier, lampadaire halogène, applique).

L'installation des luminaires au sein d'une maison

Les normes

La pose des luminaires fait partie des travaux réglementés par la norme NF C15-100. L'installation des luminaires a pour but d'optimiser le confort des occupants et de mettre en valeur les éléments de décoration. Cependant, elle doit être réalisée conformément à la législation en vigueur pour la sécurité des habitants et du bricoleur.

Cette norme assure la protection de l'aménagement et la sécurité des personnes. Elle permet aussi d'optimiser le confort d'utilisation et la gestion des dispositifs d'éclairage. Il s'agit d'un long document, mais parmi les éléments essentiels à retenir il y a :

  • L'accessibilité en hauteur des lampes, qui doit être de 1,30 m au maximum pour les personnes à mobilité réduite

  • Le nombre de prises de courants électriques simples, le nombre de prises de communication et celui de circuits spécifiques.

  • le nombre de points d'éclairage ainsi que leur position ;

  • L'ordre des quatre volumes de sécurité dans les pièces à eau

La classification des luminaires

Le luminaire est un appareil électrique qui doit respecter les normes en vigueur dont le label CE et les normes NF. Dans ce cas, les mentions suivantes doivent être indiquées sur l’étiquette du matériel :

  • La classe de protection du luminaire : pour la classe 1, le raccordement à la terre est indispensable. Pour la classe 2, ce raccordement n'est pas obligatoire en raison de la présente d'une double isolation. Pour la classe 3, l’alimentation peut s'effectuer en basse tension (50 ou 12 volts) ce qui permet d'utiliser la lampe dans un milieu humide.

  • Le niveau de protection (IP avec deux chiffres) : le premier chiffre de 0 à 6 pour l'étanchéité aux matériaux solides et le second pour l'étanchéité aux substances liquides. Le niveau 6 est par exemple recommandé pour une lampe dédiée à la salle de bain. 

En savoir plus Toutes nos actualités

Nos derniers terrains à bâtir

Ma Maison - 6, rue Bassagard - Zone pré droué 3 - 88150 Chavelot - Tél : 03 29 82 02 42

Un Conseiller Habitat dédié est à votre écoute pour répondre à vos questions, n'hésitez pas à nous contacter ou à demander un devis en ligne ?

03.29.82.02.42